Test Phi Maestro Taille S

Préambule

PHI est une nouvelle marque fondée par Hannes Papesh. L’équipe derrière PHI est l’une des plus expérimentée, avec des pilotes comme Mike Kung, par exemple, qui est chargé des essais et de la mise au point des parapente. 

La MAESTRO est le retour tant attendu de Hannes Papesh dans la catégorie High B. 
Cette aile dépasse les attentes très élevées.

Note du concepteur

La classe High B est très importante pour moi. C’est ma classe préférée : sur une longue période de temps, en collaboration avec mes pilotes d’essais, 
j’ai réussi à développer des ailes exceptionnelles dans cette classe.

Malheureusement, à cause de très mauvaises circonstances, je n’ai pas pu construire un parapente dans cette classe pendant 6 ans (MENTOR 3). 
La MAESTRO est notre retour. Beaucoup attendaient cette aile. Nous avons pris notre temps pour développer sereinement un parapente qui perpétue notre tradition.

La Maestro se décline en 6 tailles pour vous permettre un choix au plus juste de votre Poids Total Volant ( de 50 à135kg) ,grâce aussi à la plage de poids étendue.Usharknose maison, tissu léger en intrados, et suspentes fines mais gainées. Notez un 3D shaping en zigzag qui rappelle vraiment celui de l’Advance Iota2. Un soin tout particulier a été donné dans la structure interne, pour lisser le profil et répartir les tensions,sans excès de poids. C’est un peu le dada d’Hannes et ce lissage, très générateur de performance implique une modélisation 3D très poin-tue, et de nombreux tests et prototypes La finition Phi est remarquable et son état de surface est irréprochable. 

Si vous êtes à la recherche d’une voile de cette catégorie, n’oubliez pas de l’essayer, ce serait vraiment dommage de passer à côté.

PTV

La nouvelle Maestro en Taille S à un ptv  de 65-85kg pouvant aller jusqu’à 90kg pour la plage étendue. Les très bons comportements en homologation ont permis d’étendre vers le haut les fourchettes de la Maestro. Les 5 kg supplémentaires sont à réserver aux pilotes qui veulent bénéficier d’une vitesse et de ré-accélérations plus élevées, par exemple parce qu’ils volent sur des sites à très grosses conditions. Cela se paye par plus de difficultés dans les conditions faibles ou petites. Mais pour des comportements classiques, il faut se référer à la fourchette standard.

La Maestro étant naturellement rapide et maniable, il n’y a pas forcément besoin de la charger fort. Les 5 kg de poids étendu sont à réserver à des pilotes qui savent précisément ce qu’ils veulent. J ai volé cette Maestro à fond de Ptv , c’est à dire à 90kg, une mise à jour de cette article sera faite lors des essais des autres tailles.

 

Déballage et prévol

Sortie du sac de compression, les premiers détails nous sautent aux yeux, une sangle de compression bien finie, et surtout des élévateurs à 3 branches superbes.

Il y a 2 lignes par côté sur les A, 3 sur les B, et 2 sur les C et seulement 232 mètres de suspente sur la taille M. Une configuration minimaliste, des suspentes gainées sur les avants et sur la B intérieure, le reste êtant dégainé. Il y a un nombre de cellules important, 60 sur l’envergure , elles sont séparées en 2, ce qui en fait paraître 120, à regarder cela me rappelle la Nova Phantom. Les détails de finition et la construction sont excellents!

Une fois l’aile mise en corolle on peut remarquer la teneur de son bord d’attaque grâce au système shark nose . Le démêlage est rapide et simple avec aussi peux de suspentes. A noter que de très belles poulies permettent le passage de la commande de frein

Décollage

Dos ou face voile, vent nul ou soutenu, la Maestro monte facilement du fait de son faible poids, j’ai d’ailleurs réussi à la gonfler sans les avants grâce à une impulsion vers l’arrière en face voile. 

Dans du vent plus soutenu, la Maestro n’arrache pas surement grace à son poids relativement faible. Je remarque déjà sur les phases de gonflage une voile joueuse sur le roulis, mais qui revient quasiment toute seule au dessus de la tête.

La Maestro est précise, maniable et simple dans ce moment si particulier du décollage autant face à elle que dos à la voile.

 

En vol

  • Modifier Éditeur de texte

La prise en charge au décollage est franche et rapide.

En vol, l’amortissement fait clairement ressentir qu’on est sous une B. Le mouvement de tangage est très amortis, le roulis juste ce qu’il faut, l’aile est très stable sur sa trajectoire et met tout de suite en confiance.

Cela se confirme, en virage l’effort à la commande est fluide sur tout le débattement, doux au départ et durcissant très sensiblement avant le point de décrochage, de quoi être bien prévenu.

La Maestro se pilote avec peu de débattement ( malgré la grande amplitude de celui-ci ) et le virage est très efficace pour serrer et centrer les petites bulles thermiques.

L’équilibre ( trouvé par le concepteur ) de l’amortissement lacet/tangage lors du virage est très intéressant.
l’aile ne plonge pas et garde sa vitesse dans la rotation.
Le virage se cadence facilement, de manière intuitive, sans avoir nécessairement besoin de piloter la demi aile extérieure .

L’effet de rendu dynamique d’un virage dans le bon timing est très doux, avec un mouvement pendulaire bien amortis.

La Maestro transmet juste les bonnes infos et cela permet d’être performant en montée, même dans des conditions faibles ainsi que dans les phases de recherche du thermique.

Malgré sa légèreté, elle ne perturbe pas les sensations par des mouvements parasites et garde un côté « compact/bloc » appréciable dans cette catégorie.

Elle invite à la laisser voler au maximum. La glisse est très bonne et stable bras hauts et accélérée.
Je n’ai pas constaté de différence notable en vitesse/finesse avec les autres voiles en vol ( Artik, Mentor etc. )

La voile donne des sensations de facilité et de sécurité surprenantes.

Atterrissage

Sa précision et sa plage de vitesse importante permettent des prises de terrain juste, avec des marges de sécurité importantes. La prise de vitesse est franche le flair facile à trouver et un arrondi grâce à un freinage profond permet de vous arrêter net.

La repose au déco est facilité par une grande plage des basses vitesses exploitables.

La Maestro est un « petit vélo », son grand débattement est un atout dans ce genre d’exercice. Elle accepte d’être ralentie sans effort et la phase parachutale est simple à trouver et à piloter. L’aile ne s’enfonce pas trop vite et laisse le temps au pilote de relever les mains grâce à des sensations précises.

Pour qui ?

La Maestro a tout ce que l’on peut attendre aujourd’hui d’une aile de cette catégorie et c’est ( je pense ) un excellent choix pour un pilote recherchant une aile de cross très tranquille, rassurante, maniable et performant

Cette aile a été conçue pour tous type de pilotes voulant garder le confort d’une aile intermédiaire sans faire les frais de la performance. Le « 100 bornes » avec ce type d’aile est possible, il va falloir maintenant les faire et le faire savoir. Sa polyvalence enchantera aussi les pilotes désireux d’un pilotage actif et d’une accessibilité à la voltige.

Conclusion

Que du plaisir ! Une belle découverte, une aile performante, sure, accessible, performante et polyvalente.. 

N’hesitez pas à m’appeler pour plus d’informations, pour en discuter ou pour la commander ;-).

Les données techniques de la voile : https://phi-air.com/project/maestro/

En continuant votre navigation vous accepter l'usage de coockie et d' outils de mesure d'audience. en savoir plus